Surdité professionnelle: un portrait inquiétant

Publié: 11 mars 2014
La surdité professionnelle résulte d’une exposition chronique au bruit en milieu de travail. Le nombre de cas acceptés par la CSST s’est accru de façon importante entre 1997 et 2010 et la majorité de ces nouveaux cas (98 %) étaient des hommes. Plus de 36 000 travailleurs sont alors venus grossir les rangs des personnes souffrant d’une telle surdité et le taux d’incidence est passé de 26,1 à 65,3 cas pour 100 000 personnes. 
 
Le Portrait de la surdité professionnelle acceptée par la Commission de la santé et de la sécurité au Québec : 1997-2010 de l’INSPQ présente les principales caractéristiques des travailleurs atteints ainsi que les secteurs d’activité et les professions les plus à risque. Il montre également que l’objectif de réduction de l’incidence de la surdité professionnelle visé par le Programme national de santé publique (2003-2012) n’a pas été atteint. La surdité et le bruit, par leur ampleur et leurs conséquences, demeurent donc des problèmes pour lesquels la prévention s’impose.
 
 

 Portrait de la surdité professionnelle acceptée par la CSST au Québec : 1997-2010 

Auteur(e)

Catégories

INSPQ
Accès:
Grand public

Commentaires